Le Moulin de Janlard
Le Moulin de Janlard

La sauvegarde de nos moulins à eaux est aussi un continuel combat pour la sauvegarde de nos rares zones humides si nécessaires à la préservation de la biodiversité ... et de la qualité de l'eau !

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de plantes que nous mettons en valeur dans notre "jardin d'eau"... même si elles sont parfois bien modestes !

Scrofulaire noueuse

Scrofularia nodosa

 

C'est une plante vivace qui peut mesurer j'usqu'à 1m50 de haut. Elle possède une grosse tige solide de forme carrée. les feuilles sont opposées, bien pointues et dentées. les fleurs s'épanouissent dès le mois de Juin et jusqu'en Septembre.

L'odeur est franchement déplaisante et son goût n'est guère mieux, mais abeilles et bourdons adorent !

 

propriétés de la scrofulaire : dépuratif, diurétique, cholérétique, hypoglycémient, cicatrisant

utilisation : diabète, dartre, hémorroïde, furoncle, gale 

 

Populage des marais

Caltha palustris

 

le populage des marais est aussi appelé "soucis d'eau" et "caltha des marais". Les fleurs et les feuilles de populage des marais sont toxiques comme pour toutes les renonculacées. Ses fleurs qui s'épanouissent en avril-mai ressemblent à de gros boutons d'or. Malheureusement, elles ne durent pas très longtemps, mais que sont-elles belles !

Reine des prés

Filipendula ulmaria

 

cette plante vit principalement près des rivières ou des sources, dans des lieux humides.Les fleurs blanches et odorantes offrent un agréable parfum d'amande.Son nom commun"Reine des prés" lui a été donné en raison de son port aletier et du lieu où on la trouve.Au moyen âge, embaumant les prairies, elle était appelée "herbe aux abeilles". Les fleurs fraiches incorporées dans le bouquet de la mariée étaient censées porter bonheur au jeune couple.

 

propriétés : anti-inflammatoire, elle est connue pour apaiser les douleurs rhumatismales. grâce à ses dérivés salicylés( composant de l'aspirine) et ses vertus antalgiques, elle est réputée soulager de nombreux maux.

utilisation : rhumatisme, arthrite, arthrose, goutte, troubles gastro-intestinaux, courbature, fièvre


Epilobe des marais 

 Epilobium palustre L.

 

Plante à tige de 20 à 70 cm de hauteur, parsemée de petits poils en haut. Les feuilles sont entières, toutes opposées sauf les florales, en forme de fer de lance, terminées en pointe, 'sans tige' et à bords plus ou moins enroulés. Les fleurs sont petites, rose pâle ou blanches.


L'Epilobe des marais fleurit de juillet à septembre et colonise les marais, queues d'étangs, prairies tourbeuses sur substrats variés, avec optimum sur silice.

 

Menacé par la disparition des zones humides, l'amendement des prairies oligotrophes et le drainage.


L'Epilobe des marais était jadis consommé sous forme de salade..

Eupatoire à feuilles de chanvre

 Eupatorium cannabinum L.


Plante vivace, dressée, ramifiée, poilue, haute de 0,5 à 1,75 m et fréquemment rougeâtre. Les feuilles sont opposées, découpées en 3 ou 5 segments, à courte 'tige', pointus et fortement dentés. Nombreux capitules allongés rougeâtres ou rosés, de forme cylindrique, de 2 à 5 mm de diamètre, réunis en fausse ombelle et composés de 3 à 10 fleurs toutes tubuleuses.


Elle fleurit de juillet à octobre et affectionne prairies humides, lisière ensoleillées ou semi-ombragées, sur sols riches en bases et en éléments nutritifs, frais à humides et sur argiles et limons. Elle colonise les bords des fossés et des eaux, les coupes forestières sur sols humides, les chemins, les talus, les aulnaies-frênaies, les marécages et les fossés humides.

 

Du latin cannabinus : semblable au Chanvre (feuilles).

Plante mellifère, reconnaissable en été à son exubérante chevelure de fleurs roses.

 

Lysimaque commune

Lysimachia vulgaris

 

 

Plante vivace haute de 40-150 cm ; feuilles ovales, opposées ou groupées par 3-4 ; fleurs jaune vif à 5 pétales, groupées en pyramide au sommet de la tige. Floraison juin-août.

 

Espèce des bords des eaux, des étangs aussi bien que des cours d'eau. Elle est peu exigeante et peut se trouver dans de nombreuses situations (pleine lumière, sous-bois humides) mais toujours sur des sols mouillés.

Lycope d'Europe

Lycopus europaeus

 

Appelée aussi chanvre d'eau, pied de loup, ortie d'eau, lance du Christ... C'est uneplante vivace, à tige de 30 cm à plus d'1 m de hauteur, sillonnée et très ramifiée, plus ou moins poilue. Les grandes feuilles sont opposées, ovales à forme de fer de lance, découpées à la base et fortement dentées au sommet. Petits groupes globuleux de petites fleurs blanches, tachées de pourpre, en forme d'entonnoir, disposées en faux verticilles à l'aisselle des feuilles.


Le Lycope d'Europe fleurit de juin à septembre et affectionne les milieux ensoleillés, sur sols mouillés et inondables. Il colonise bord des eaux, fossés, aulnaies, saulaies, peupleraies et roselières.


Menthe aquatique

Mentha aquatica 

 

C'est une plante vivace qui colonise les berges de nos cours d'eau, à feuillage très odorant. En cuisine, les feuilles sont utilisées dans les salades, pour aromatiser les viandes ou parfumer les potages. La tisane de menthe aquatique est utilisée en phytothérapie pour ses propriétés toniques, digestives et antispasmodiques.

Menthe odorante (Menthe à feuilles rondes)

Mentha suaveolens

 

Plante vivace très répandue à Janlard ! Comme sa cousine, la menthe aquatique, elle est utilisée en cuisine ou, sous forme de tisane,  pour aider à la digestion. On peut aussi les utiliser en cataplasmes pour soulager les crampes, les entorses, les migraines, les piqûres de guêpe, en inhalation, pour guérir les rhumes, en bains, en bains de bouche .. Bref, les menthes sont des plantes miraculeuses. 

Massette à larges feuilles

Typha latifolia

 

La massette à larges feuilles est une plante vivace, robuste et haute de 2 m et plus. Les feuilles sont vert pâle. La portion femelle de couleur marron-noir est 6 fois plus longue que large et contiguë ou séparée de la portion mâle, plus petite et au sommet, par un entre-nœud de moins de 2,5 cm.

Elles fleurissent de juin à août et colonisent marécages, roselières du bord des eaux calmes : étangs, mares, gravières en eau et fossés aquatiques.

Cette plante était utilisée à des fins domestiques et technologiques : 
• fabrication de 'rouettes' ou liens, pour attacher et relever les vignes en Brionnais,
• fabrication d'un torchon pour sortir les bœufs, chercher le battoir, déménager quelqu'un... ; pour le fabriquer, il faut cueillir les feuilles avant que la plante soit en fruit, les faire sécher à l'ombre, les dédoubler et enfin tresser le torchon.
• rempaillage des chaises : les feuilles de Massettes également appelées 'Laumes' sont, une fois ramassées, longtemps séchées à l'ombre puis trempées dans l'eau avant d'être utilisées pour rempailler les chaises,
• étanchéité des joints des fûts à l'aide des feuilles de la Massette à feuilles étroites.

 

(sources : http://patrimoinedumorvan.net/index.php?option=com_content&view=article&id=1072&Itemid=57

Nous contacter

Barbara Deléry

Moulin de Janlard

58350 Nannay

 

Téléphone : 0386691825 

                    0782307945

Consultez le plan d'accès

Horaires

Nous ouvrons nos portes lors des Journées Européennes du Patrimoine (week-end de mi-septembre) et des Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins (week-end de mi-juin), le samedi et le dimanche, de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Mais vous pouvez bien sûr visiter le Moulin en dehors de ces journées, il suffit de nous appeler au 0386691825 ou de nous envoyer un mail à moulin.de.janlard@gmail.com

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© TRIDENT 2000 SARL