Le Moulin de Janlard
Le Moulin de Janlard

L'ORIGINE DU MOULIN DE JANLARD

Les premiers propriétaires connus et certainement les batisseurs du moulin sont les moines du prieuré de la Charité sur Loire ; ce prieuré s'étant installé entre le XIème et XIIème siècle. Ces moines suivaient la règle de saint Benoît qui imposait de vivre en autarcie. Ils ont ainsi été amenés à modifier leur environnement en construisant des moulins à eau ou à vent  (pour la farine mais aussi pour traiter la laine et le chanvre afin d'élaborer des tissus) , en créant des étangs et des vignobles.

Ces moulins offraient également leurs services au reste de la population. Et il y avait foule .. ce qui attirait les prostituées recherchant des clients, à tel point que  Saint Bernard, au XII° siècle, menaça même de fermer les moulins !

 

"Un bras de rivière, traversant les nombreux ateliers de l'abbaye, se fait partout bénir par les services qu'il rend ... la rivière s'élance d'abord avec impétuosité dans le moulin, où elle est très affairée et se remue, tant pour broyer le froment sous le poids des meules, que pour agiter le crible fin qui sépare la farine du son.  
La voici déjà dans le bâtiment voisin; elle remplit la chaudière et s'adonne au feu qui la cuit pour préparer la bière des moines si les vendanges ont été mauvaises.  
La rivière ne se tient pas pour quitte. Les foulons établis près du moulin l'appellent à leur tour...
Quand elle a fait tourner d'un mouvement accéléré, tant de roues rapides, elle sort en écumant; on dirait qu'elle est broyée.  
Au sortir de là, elle entre dans la tannerie, où elle prépare le cuir nécessaire à la chaussure des frères; elle y montre autant d'activité que de soin, puis, elle se divise en une foule de petits bras pour visiter les différents services, cherchant diligemment partout ceux ont besoin de ses services, qu'il s'agisse de cuire, tamiser, broyer, arroser, laver ou moudre, ne refusant jamais son concours.  
Enfin, pour compléter son œuvre, elle emporte les immondices et laisse tout propre."

 

(extrait de la Patrologie de Migne -13ème siècle- à propos de l'abbaye de Clairvaux,  cité par Jean Gimpel "La révolution industrielle du moyen âge" Paris, Seuil ) 

PETIT HISTORIQUE DU MOULIN DE JANLARD

1454 : premier écrit trouvé aujourd'hui aux archives départementales relatif au litige entre le prieuré de la charité sur Loire , possesseur du moulin , et un seigneur local qui se plaignait des inondations causées par le moulin.

1700-1725 : quelques meuniers retrouvés dans les registres paroissiaux de Narcy (1) :

- Pierre Bernard (1704-1709)

- François Pigoury (1710-1712)

- Valentin Guedon (1713-1723)

- Claude Ducrot (1724-1725)

1728 : le moulin de janlard est adapté en forge par le sieur Sordet

quelques ouvriers retrouvés dans les registres paroissiaux de Narcy :

- Jean Grégoire, marteleur (1733)

- René Petit, forgeron-marteleur (1737-1739)

- Pierre Petit, marteleur (1742-1744)

- Etienne Lespide, forgeron (1749-1750)

- Claude Chevalier, marteleur (1760-1767)

- Louis Petit, marteleur (1772-1786)

- Adrien Bernard, forgeron (1793)

- Jean Bureau, forgeron (1797)

1789 : la forge de Jeanlard produit 40 t de fers à partir des fontes de Cramain

1812 : le moulin redevient un moulin à céréales, le premier meunier est Jacques Thomas, ancêtre du propriétaire actuel  

1820 : recensement commune de Narcy

- Un dénommé Legond travaille à Janlard comme meunier

- Un dénommé Dabon, comme manoeuvre

1828 : établissement du cadastre napoléonien . Sur celui-ci, le site est encore cité comme forge, propriété d'Antoine Normand possesseur également du haut fourneau de Cramin et de toutes les forges  de la vallée alentour appelée alors "prairie de Cramin"; mais ces informations n'étaient plus à jour

1834-1841 :  sur les registres d'état-civil de Nannay, apparaît Jacques Thomas, meunier à Jeanlard, fils du précédent

1849 : la forge / moulin est transformée par Pierre Vilain , dit Pyrame, pour donner sa configuration actuelle

1864 : vente du moulin par Pierre Vilain et ses héritiers au baron de Berthier-Bizy , propriétaire du fourneau de Guichy. Jacques Salmon, beau-fils de Pierre Vilain, reste meunier jusu'en 1874.

1874-1883 Jean Lassard et son gendre Pierre Petit, sont meuniers, ils ont au moins un domestique

1888 : le revenu du moulin est de 733 F (2300 € actuels)

1891-1912 : Jacques Comte et Alexandre Comte, son fils, sont meuniers - Alexandre seul après la mort de son père en 1901, jusqu'en 1912, où il prend en charge le moulin de Nannay.  

vers 1918 : Louis Mignon, fils d'Emile Mignon, ancien meunier du moulin de Nannay, et cousin d'Alexandre Comte, devient meunier à Janlard.

1926 : le revenu du moulin se réduit à 234 F (148 € actuels) !

1928 : arrêt de l'exploitation commerciale du moulin,  le dernier meunier est Louis Mignon.

1929 - 1963 : le moulin continue à être utilisé à des fins domestiques par Pierre Carroy qui réside à Janlard avant la dernière guerre, puis, clandestinement, sous l'occupation allemande, par des habitants de Nannay, enfin par Louis Boulet et son gendre Maxime Petit, qui exploitent en fermage le moulin et les terres associées de 1945 à 1963. 

1990 : vente du moulin , par les descendants du baron de Berthier-Bizy , Philippe d'Arbigny et Marie-Pierre de Romémont à Jacques Deléry.

 

 

 

(1) Janlard (auparavant Jeanlard) est situé sur les communes de Nannay et de Narcy, la rivière Mazou (anciennement la Mesve) délimitant ces deux communes.

Jusque vers 1820, les habitants de Janlard dépendaient de Narcy, de Nannay ensuite. 

Nous contacter

Barbara Deléry

Moulin de Janlard

58350 Nannay

 

Téléphone : 0386691825 

                    0782307945

Consultez le plan d'accès

Horaires

Nous ouvrons nos portes lors des Journées Européennes du Patrimoine (week-end de mi-septembre) et des Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins (week-end de mi-juin), le samedi et le dimanche, de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Mais vous pouvez bien sûr visiter le Moulin en dehors de ces journées, il suffit de nous appeler au 0386691825 ou de nous envoyer un mail à moulin.de.janlard@gmail.com

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© TRIDENT 2000 SARL